OPENIT

Qualité logicielle: Mise en œuvre du RCA

OpenIT adopte le Root Cause Analysis (RCA) pour optimiser la qualité de son code logiciel. Cette méthode systématique analyse les erreurs, favorise l'apprentissage et l'amélioration continue. En mettant l'accent sur la prévention des bugs, le RCA influence positivement la culture d'équipe et renforce la qualité du développement chez OpenIT, ouvrant la voie à une excellence logicielle continue.
Qualité logicielle: Mise en œuvre du RCA

Introduction

La qualité du code est un enjeu majeur dans la conception logicielle. Chez OpenIT, nous sommes convaincus que la recherche de l’amélioration continue, la volonté de progresser et l’attention aux retours de nos clients sont les ingrédients clés pour atteindre cet objectif. Ce n’est pas uniquement une question technique : c’est aussi une question de culture, d’engagement et de méthode.

Nous visons ainsi à améliorer la qualité de nos productions logicielles. Pour ce faire, nous ne nous contentons pas de corriger les erreurs à mesure qu’elles surviennent. Nous cherchons à comprendre leur origine, à apprendre de nos erreurs et à partager ces nouvelles compétences au sein de l’équipe. En parallèle, nous nous efforçons de proposer des fonctionnalités qui répondent véritablement aux attentes de nos clients.

C’est dans ce contexte que nous avons intégré le Root Cause Analysis (RCA) dans notre processus de développement. Cette méthode systématique d’analyse des bugs nous permet d’identifier les principes de design et d’architecture logicielle qui n’ont pas été respectés.

Dans cet article, nous allons vous présenter comment nous avons mis en place le RCA chez OpenIT, quels en sont les bénéfices concrets, et comment cette méthode a transformé notre façon de travailler et notre culture. Nous vous parlerons également de nos perspectives pour l’avenir. Car la quête de la qualité est un voyage sans fin, et le RCA n’est qu’une étape – certes importante – de ce périple.

Aspects Pratiques

Le RCA est une méthode systématique que nous avons mise en place pour analyser les bugs qui surviennent lors de la production de nos logiciels. Comme son nom l’indique, cette technique nous permet de déterminer la cause profonde des erreurs, afin de prévenir leur récurrence. C’est un processus rigoureux, qui demande de la précision et de la patience, mais les bénéfices sont indéniables : amélioration de la qualité du code, montée en compétence de l’équipe, réduction de la dette technique, et prévention de corrections erronées ou ajoutant de la dette technique.

Mais comment fonctionne concrètement le RCA ? Tout commence lorsque nous identifions un bug dans notre code. Chaque bug fait l’objet d’une analyse RCA, qui est intégrée dans notre outil de suivi des tâches: Jira. Cette analyse est obligatoire pour passer la correction du bug à ‘terminée’. C’est un moyen pour nous de nous assurer que nous avons bien compris la cause de l’erreur, et que nous avons pris les mesures nécessaires pour éviter qu’elle ne se reproduise. L’analyse RCA implique ainsi de renseigner des informations qui permettent ensuite de construire des indicateurs de performance clés (KPI). Ces KPI nous aident à évaluer l’efficacité de notre travail, à prioriser nos efforts de manière empirique, et à mesurer l’évolution de la qualité de notre code.

Pour documenter et partager les principes de design et d’architecture logicielle que nous découvrons à travers nos analyses RCA, nous utilisons Confluence, un outil de collaboration et de documentation. C’est une ressource précieuse qui nous permet de capitaliser sur nos apprentissages et de créer un vocabulaire commun.

Mais le RCA ne se limite pas aux aspects techniques : c’est aussi un outil puissant pour développer une culture d’amélioration continue, de partage des connaissances et de remise en question. C’est ce que nous allons aborder dans la prochaine partie de cet article.

Aspects Humains et Culturels

La mise en place du RCA a non seulement eu un impact sur nos pratiques techniques, mais a aussi profondément transformé notre culture et notre façon de travailler ensemble. En effet, pour que le RCA fonctionne, il faut être prêt à se remettre en question, à accepter la critique et à apprendre de ses erreurs. C’est un véritable changement de mentalité, qui demande de la maturité et de l’ouverture d’esprit.

La mise en place du RCA a permis de créer un espace de discussion ouvert et constructif au sein de notre équipe. Chaque semaine, nous organisons une réunion où les développeurs présentent les bugs qu’ils ont analysés et la correction qu’ils ont apportée. C’est un moment d’échange et de partage, où chacun peut exprimer ses idées, ses doutes et ses questions. Ces réunions ont renforcé notre cohésion d’équipe et notre culture de l’amélioration continue. Le RCA a aussi encouragé une approche constructive de la critique. Dans notre équipe, les erreurs ne sont ainsi plus vues comme des échecs, mais comme des opportunités d’apprentissage.

Enfin, le RCA a eu un impact positif sur la motivation de notre équipe. Il a favorisé à la fois la motivation extrinsèque, en améliorant la reconnaissance et les récompenses pour un code de haute qualité, et la motivation intrinsèque, en favorisant le sentiment d’accomplissement qui vient de l’apprentissage et de l’amélioration.

En somme, la mise en place du RCA a permis de créer une culture fondée sur l’apprentissage, l’amélioration continue et l’ouverture à la critique. Mais quels sont les résultats concrets de cette démarche ? C’est ce que nous allons voir dans la prochaine partie de cet article.

Conclusion et perspectives

Depuis l’introduction du RCA fin 2022, nous avons observé des changements significatifs et positifs à plusieurs niveaux dans notre organisation.

Concernant les pratiques, le RCA nous a permis de renforcer notre processus de développement en le rendant plus rigoureux et plus efficace. Le fait de devoir analyser chaque bug et de vérifier le respect des principes de design lors de la correction a conduit à une amélioration de la qualité de notre code. Cela a également favorisé la montée en compétence de notre équipe et la création d’un vocabulaire commun autour des principes de design et d’architecture logicielle.

Au niveau humain et culturel, le RCA a instauré une culture de l’amélioration continue et de l’ouverture à la critique au sein de notre équipe. Les erreurs sont désormais perçues comme des opportunités d’apprentissage et non comme des échecs. Cela a permis de renforcer la cohésion de l’équipe et de favoriser la motivation de chacun.

En conclusion, le RCA a été une véritable réussite pour notre organisation. Il nous a permis d’améliorer notre efficacité, de renforcer notre culture et de répondre de manière plus satisfaisante aux attentes de nos clients. Nous avons bien conscience que la mise en œuvre du RCA nécessite un engagement de la part de l’équipe et une communication ouverte. Nous nous engageons donc à accompagner nos équipes dans cette démarche, en veillant à ce que chacun se sente à l’aise avec le processus et soit prêt à apprendre de ses erreurs.

Nous sommes persuadés que cette approche systématique d’analyse et de résolution des bugs peut être bénéfique pour l’ensemble de nos projets. La mise en œuvre du RCA sur d’autres produits permettra non seulement d’améliorer la qualité de notre code, mais aussi de renforcer l’expertise de nos équipes. Notre voyage vers l’excellence logicielle ne fait que commencer, et nous sommes impatients de voir où la méthode RCA nous mènera dans les années à venir. Restez à l’écoute pour plus de mises à jour sur notre parcours d’amélioration continue !

OpenIT

D’autres actualités à découvrir

Célébration chez OpenIT

3 ans déjà, le Service Desk d’OpenIT évolue !

Après 3 ans d’existence, notre plateforme de support évolue le 4 septembre 2023 ! Vous êtes de plus en plus nombreux-ses à faire appel au Service Desk et pour mieux...
Lausanne

OpenIT fait évoluer sa gouvernance!

Des ajustements importants dans notre gouvernance sont en marche pour 2023. Ces changements, prévus en mai, incluent la formation d’un nouveau conseil...